Sport et arthrose : un duo gagnant

Une pratique sportive trop intensive et traumatique peut favoriser l’arthrose. Au contraire, le sport permet d’en soulager les stigmates une fois l’arthrose diagnostiquée, à certaines conditions. Sport et arthrose : le duo gagnant. Analyse.

 

Trouver le bon sport

L’arthrose provoque des douleurs et une perte de mobilité au niveau de l’articulation atteinte : coude, genou, hanche… La première priorité est d’éviter les efforts physiques trop intenses. En effet, une séance de sport trop intensive pendant la crise d’arthrose pourra aggraver l’atteinte articulaire et les douleurs qui y sont liées.

Hors crises, ce sont des sports non traumatiques qui sont recommandés : vélo, marche, natation par exemple. Ces sports vont entretenir l’articulation et limiter les douleurs sur la durée. Pour des exercices plus spécifiques à votre arthrose, demandez conseil à votre kiné.

Si vous êtes atteint(e) d’arthrose, conservez vos vêtements de running dénichés en boutique Nike. En effet, le jogging, la course à pied reste permis du moment qu’ils sont pratiqués sur un sol meuble et avec des chaussures absorbant les chocs.

 

L’importance de la juste mesure

 

Quoi qu’il arrive, la pratique du sport doit être maintenue dans le cadre de l’arthrose. Le mouvement des articulations va lubrifier l’articulation pour garder une qualité de vie adaptée.

L’important est d’adopter une pratique sportive adaptée à la fois à votre rythme de vie, à votre pathologie et aux recommandations de votre médecin.

Que ce soit durant les crises inflammatoires ou en dehors, il est important d’éviter les sports les plus agressifs (notamment pour les genoux) : escrime, football, rugby, tennis, sport de combat… En parallèle, gardez toujours en tête les conditions de pratique du sport en optant pour un matériel adapté acheté en magasin Puma ou en ligne.

 

About The Author

No Comments

Leave A Reply